– « Elles sont super belles tes chaussuuures !

– Merci, c’est du cuir d’ananas ! »

Vous pensez sérieusement à cliquer sur la petite croix rouge en haut, en vous disant que je déraille complètement, que l’ananas c’est un fruit – super bon – on est d’accord, mais de là à avoir des chaussures en ananas, faut pas pousser !

Et pourtant ! Carmen Hijosa, une créatrice espagnole, a fait une merveilleuse découverte en s’inspirant de la culture textile aux Philippines pour mettre au point, un cuir végétal :

LE PINATEX

Cette dame a été très observatrice (et a bossé dessus pendant 10 ans !), elle a remarqué que dans ce pays, lors d’événements importants, les hommes s’habillent d’un vêtement transparent appelé Barong Tagalog (je le précise pour ta culture générale même si à mon avis tu l’auras oublié avant la fin de l’article) qui est constitué de fibres de feuilles d’ananas et ressemble très étrangement au cuir.

En pratique, les feuilles sont récoltées et transformées en matière textile. Les restes des matières végétales sont quant à elles transformées en biogaz et en engrais organiques destiné aux agriculteurs philippins.

Photo : www.ananas-anam.com

En moyenne, pour produire 1m² de Piñatex, il faut 480 feuilles, soit 16 ananas, 

Pour informations, le prix du Piñatex est d’environ 23 euros par mètre carré, alors que le cuir coûte entre 25 et 38 euros au mètre carré.
 

Alors si je vous parle de cette matière végétale, c’est parce que vous avez déjà certainement tous entendu les débats controversés de l’élevage des vaches (ou autres animaux) pour en faire du cuir ainsi que des dévastatrices méthodes de tannage du cuir sur l’environnement.

Je ne veux pas rendre cet article moralisateur ou choquant, pour ceux qui veulent en savoir plus sur le cuir, l’article est en cours de construction (!).

Et nous avons tous dans nos armoires, des accessoires en cuir. Car ne nous le cachons pas, une veste, une paire de chaussures ou un sac en cuir, c’est très commun, et surtout, c’est gage d’une certaine qualité.

Pour ma part, je ne suis pas une fan du cuir. Éthique oblige. Alors quand j’ai entendu parlé de cette alternative, j’ai fouiné tout Internet afin de trouver des sites commercialisant des articles en ce fameux cuir végétal.

 Qu’en pensez-vous ?

Une petite vidéo sur Pinatex

Et cette année, la consécration :

Piñatex a reçu le prix de l’innovation matérielle 2016.

J’espère que cela laisse présager de bonnes choses et que les marques de l’industrie textile vont tenter de créer des collections à partir de cette matière première, son impact environnemental étant extrêmement limité, puisqu’elle ne requiert pas de terrain supplémentaire, ni d’eau, ni fertilisants, ni pesticides.

Et évidemment,  aucun animal n’est tué !

   Photo : pineappleupplyco