Comment peut-on, par tradition, croyances, habitudes, cautionner l’élevage et la mise à mort de plus de 115 000 agneaux agés entre 1 et 3 mois pour célébrer Pâques en France… et dans d’autres pays du monde ?

Il est temps de faire évoluer les choses et de prendre conscience du carnage qui est fait lors de ce jour de partage.